Le chant des revenants

Le chant des revenants

Jesmyn Ward

10-18

  • 19 mai 2020

    Le Monde fait bien de parler à la fois de Faulkner et de Billie Holliday quand il cherche des grands inspirateurs au livre de Ward, ils sont là à chaque page, regardant les enfants de leurs protagonistes se débattre dans le monde qu'on leur a laissé. C'est passionnant, c'est touchant, c'est intelligent et surtout c'est hautement romanesque de bout en bout.
    Céline


  • par (Libraire)
    18 mai 2020

    La relève de Toni Morrison

    Quel texte! Quelle plume! Un roman polyphonique qui aborde de nombreux thèmes comme la misère sociale, le racisme, la violence mais aussi avec un côté plus spirituel, les esprits, les chants, la Nature, une forme d'animisme personnel, bref, c'est un roman d'une grande richesse, d'une grande force. L'auteure est très clairement dans la lignée d'une Toni Morrison, elle en a l'étoffe, la relève est assurée. Un texte qui permet de continuer à essayer de saisir l'Amérique dans sa complexité. Et des personnages tous aussi attachants dans leurs fragilités, leurs failles, leur incapacité à exprimer l'amour qu'ils se portent pourtant les uns aux autres, leur part d'ombre aussi, de mystère. Magnifique!


  • par (Libraire)
    26 avril 2020

    Mémoire afro-américaine et réalisme magique

    Jojo a treize ans. Sa mère, Leonie ne s'est jamais occupé de lui, elle n'a pas l'instinct maternel laissant son éducation à ses parents.
    Mais le jour de la sortie de son compagnon de prison, elle décide d'amener ses enfants dans un road-trip traversant le Mississippi.
    Un roman puissant reprenant l'histoire d'une famille pour revenir sur un siècle d'histoire des Noirs-Américains, une histoire pleine de souffrances entre lynchage, pendaison des Noirs mais un roman également empreint de réalisme magique à l'instar de Toni Morrison, un enfant doué pour entendre la voix des animaux et pour voir les personnes décédées, un enfant réconciliant avec ce passé douloureux.