Michel Berger ((nouvelle édition augmentée))
EAN13
9782021504378
ISBN
978-2-02-150437-8
Éditeur
Seuil
Date de publication
Nombre de pages
400
Dimensions
22,5 x 14 x 2,5 cm
Poids
445 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Michel Berger ((nouvelle édition augmentée))

Seuil

Offres

Autre version disponible

Fasciné par le swing de Gershwin, la soul de Ray Charles et le rock des Beatles, Michel Berger a modernisé la chanson française à travers ses interprètes (France Gall, Françoise Hardy, Elton John, Johnny Hallyday), ses complices (Véronique Sanson, Luc Plamondon, deux personnages essentiels de son univers), un opéra rock indémodable (Starmania) et des tubes qui auront marqué plusieurs générations : « Le monde est stone », « Quelque chose en nous de Tennessee », « Le paradis blanc », « La groupie du pianiste », « Ella, elle l’a »…Yves Bigot, qui l’a bien connu, a longuement interrogé ses proches, comme Pierre Lescure, Bernard de Bosson, Grégoire Colart, Bernard Saint-Paul, Jannick Top, Serge Perathoner, Philippe Rault, Vanina Michel, Christine Haas, mais aussi, à travers les années, Véronique Sanson, France Gall, Daniel Balavoine, etc. Ces sources diverses lui permettent de retracer ici le destin hors du commun de celui qui était compositeur,pianiste, parolier, concepteur, réalisateur, producteur, directeur artistique, scénographe, et qui continue de faire chanter la France.Directeur des programmes de France 2, de la RTBF, de RTL, patron de plusieurs maisons de disques, journaliste à Libération et à Rolling Stone,Yves Bigot est aujourd’hui PDG de TV5Monde. Tropézien et biographe de Brigitte Bardot, il a notamment publié deux tomes sur Les Amoursde la chanson française et du rock (Don Quichotte), Daft Punk - Incognito (L’Archipel, 2020, avec Camille et Michel Goujon), et tout récemmentun roman, Katrijn, aux éditions Encre de nuit (2021).Pour les 30 ans de la mort du plus grand mélodiste de la variété française, cette édition augmentée de sa biographie montre définitivement qu’ona tous en nous quelque chose de Michel Berger.
S'identifier pour envoyer des commentaires.