Notre prix littéraire

Nouvelle sélection A livre ou verre  2019-2020

 

Joseph Incardona, La soustraction des possibles

Vos libraires : 

Au-delà du propos sur la marche du monde tel qu'il va (mal), c'est avant tout un ton qu'on aime suivre où bon lui semble.

Ne vous y trompez pas, ceci est une histoire d’amour. Baignée dans l’argent sale, la lâcheté des hommes et le luxe des golden boys, mais c’est une histoire d’amour.

Rencontre mercredi 26 février 20h à Suresnes

 

 

 

 

Sylvain Prudhomme,  Par les routes

Vos libraires : 

Tôt ou tard, le choix sera obligatoire : rester ou partir. 
Un beau roman psychologique qui vous entraînera sur toutes les routes de France.

Ode à la liberté empreinte de délicatesse et de sensibilité... Un livre qui ne ressemble à aucun n'autre !!!

Rencontre jeudi 16 janvier 20h à Clamart

 

 

 

Anne Pauly, Avant que j'oublie

Vos libraires : 

Beau récit d'une rencontre surprenante, celle d'un père disparu. Intense !

Certainement le premier roman le plus émouvant de cette rentrée littéraire.

Rencontre mercredi 4 décembre 20h à Suresnes  

 

 

 

 

Vincent Message, Cora dans la spirale 

Vos libraires : 

Portrait de femme, roman de la crise et fresque d'une écriture saisissante. Puissant !

La société contemporaine à la loupe sur un rythme de polar économique.

Un grand livre qui pose toutes les bonnes questions sur la vie moderne.

 

Rencontre mercredi 6 novembre 20h à Clamart

 

 

Jean-Baptiste Andrea, Cent millions d'années et un jour 

Vos libraires :

Pour tous ceux qui aiment l'aventure, la montagne, le lyrisme, les livres qui bousculent et qui bercent. 

Jusqu'où peut-on aller par fidélité à ses rêves d'enfance ? En route, accrochez-vous ! 

 

Rencontre le mercredi 9 octobre 20h à Suresnes

 

 

 

 

 

A livre ou verre sélection 2018-2019

La remise du prix a eu lieu mercredi 15 mai à 20h à la librairie Mémoire 7 

Cette année deux lauréats ex-aequos, Pauline Delabroy-Allard pour Ça raconte Sarah et David Zukerman pour San Perdido 

                               

                                                                                             

David Zukerman, San Perdido  

Vos libraires :

San Perdido est LE roman par excellence qui vous embarque très loin et ne vous lâche plus une fois la lecture entamée. 

La presse en parle : 

Un premier roman qui caracole avec enthousiasme au milieu d’un décor rutilant [...] Jamais oublié, le lecteur ne boude pas son plaisir et rêve à son tour de croiser La Mano, un soir de feu d’artifice, quand s’embrase le ciel panaméen.

Christine Ferniot, Télérama

Une fable chorale, un pamphlet magique qui dénonce les inégalités et les abus de pouvoir tout en accordant une place de choix à ce que l’humanité peut avoir de meilleur.

Nicolas Turcev, Livres Hebdo

Pour réserver ce livre cliquer ici 

 

                                                                                                   

Gabriella Zalapi, Antonia, Journal 1965-1966  

Vos libraires :

Une profonde réflexion sur les méandres du craquant familiale, à travers l'exploration d'archives photographiques et épistolaires. Fascinant !

La presse en parle : 

Pour moi la merveille absolue de cette rentrée littéraire est Antonia de Gabriella Zalapi. On est à la fois à Marienbad et dans Le Guépard. C’est admirable !

Michel Crépu (La nrf, Le Masque et la Plume)

Pour réserver ce livre cliquer ici 

 

Bertrand Schefer, Série noire

Vos libraires :

L'histoire du premier grand kidnapping français tiré d'un livre de la série noire un récit d'une grande maîtrise plein de rebondissements habiles. 

La presse en parle : 

Schefer réinvestit brillamment le territoire du fait divers. De Copenhague aux palaces parisiens et à la Côte d'Azur, ce requiem pour des losers est d'un beau noir profond.

Le Figaro

À l’efficacité du polar qui énumère les faits, l’auteur allie une forme remarquable d’ellipse, proche du haïku. Un minimalisme qui lui permet des digressions éclairantes.

Les Inrocks

Pour réserver ce livre cliquer ici 

 

Estelle-Sarah Bulle, Là où les chiens aboient par la queue

Vos libraires :

L'héritage de la Guadeloupe à travers un personnage attachant et épris de liberté. Une fresque chatoyante à consommer sans modération !!! 

La presse en parle : 

Les débuts littéraires d’Estelle-Sarah Bulle sont tout simplement épatants.

Lire

D’une beauté farouche et d’une poésie facétieuse.

Télérama

Un roman choral, attachant, piquant, qui a la saveur des histoires vraies. 

Le Figaro Littéraire

Pour réserver ce livre cliquer ici 

 

 

Elisa Shua Dusapin, Les Billes du Pachinko

Vos libraires :

Origines rêvées, origines fantasmées. Elisa Shua Dusapin excelle à écrire les silences qui font les histoires familiales sur plusieurs générations.

La presse en parle : 

«Le Pachinko est un jeu collectif et solitaire» écrivait Roland Barthes dans "L’empire des signes". Rien ne saurait mieux servir d’exergue à ce court roman de la Franco-Coréenne Elisa Shua Dusapin, où la question de l’autre est en effet cruciale.

Le matricule des anges 

 

Elisa Shua Dusapin poursuit son exploration des origines, dans une belle langue dépouillée. Par petites touches, elle fait se croiser des cultures, les langues et les générations, montrant subtilement ce qui les distingue et les réunit.

 Magazine LIRE 

Pour réserver ce livre cliquer ici 

 

Pauline Delabroy-Allard, Ça raconte Sarah

Vos libraires :

Ça raconte la passion entêtante, la passion enivrante, la passion douce, la passion harassante, la passion insomniaque, la passion toxique et mortifère. L'expérience de lecture la plus viscérale de cette rentrée 

La presse en parle : 
 

Une histoire de passion, on connaît la chanson. Mais ce premier roman l’interprète avec une telle puissance, un tel sens du crescendo, qu’on valse et vacille du premier au dernier mot.

Télérama

 

Romantisme pas mort. L'amour fou, la mort fatale, les larmes abondantes, la mélancolie du printemps, Schubert, l'écriture fiévreuse...

Bernard Pivot

 

Sous la plume de Pauline Delabroy-Allard , le sexe en général et la caresse amoureuse en particulier deviennent bel et bien un exercice (...) propre à enfanter les plus brûlants écrits, la plus charnelle des vérités.

Le Monde

Pour réserver ce livre cliquer ici